One Tree Hill: Next Generation

L'histoire se déroule 17 ans après la fin de la saison 6. Découvrez ce que sont devenus vos personnages favoris et leurs enfants.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Au détour d'un couloir...

Aller en bas 
AuteurMessage
Shana Owen

Modo
Cheerleader

ModoCheerleader
avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 11/10/2009
Age : 31
Localisation : Dans tes rêves ....

What avout my life ?
Relationship:
Point de Popularité:
53/300  (53/300)

MessageSujet: Au détour d'un couloir...   Dim 11 Oct - 22:14

Shana venait donc d'arriver en ville. Elle ne connaissait rien ni personne ici. Ce n'était même pas son pays... Heureusement d'ailleurs que son père voyageait beaucoup, au moins, il lui avait appris à parler Américain. Sinon, vous imaginez une personne comme elle arriver ici où elle ne comprendrait pas un mot de ce qu'on lui dit ! Ce n'était même pas imaginable...

Ce matin là, elle devait faire sa rentrée au lycée de Tree Hill. Comme à son habitude, elle n'avait pas envie d'y aller mais uniquement parce qu'elle avait peur de s'ennuyer en cours ! Pour le reste, elle voulait s'y rendre pour se faire une idée des gens qui pouvait trainer dans cette petite ville.
Elle se doutait bien que ce ne serait pas le même genre de personne qu'au Brésil ! Les moyens ne sont pas les mêmes pour commencer et puis, ici, c'est l'Amérique... Le rêve américain et tout ce qui va avec !
A part l'immense villa de son père, Shana n'avait rien vu d'onirique pour le moment. Cela dit, son père avait promis que, si elle s'investissait comme il fallait lors de sa première semaine de cours, il lui payerait sa voiture ! Voiture de son choix bien entendu. Rien que cette pensée remotiva Shana qui se hâta d'aller dans la salle de bain pour se préparer. Pour sa première apparition à l'école de Tree Hill, il fallait qu'elle soit parfaite. Elle n'avait pas besoin de beaucoup se forcer pour ça mais bon ... Aider un peu le destin n'a jamais fait de mal.

C'est donc dans un pantalon de cuir noir moulant assortit un top décolleté beige qu'elle sortit de la salle de bain, ses yeux soulignés d'un trait d'eye liner noir. Ses cheveux, comme toujours étaient lâchés et volaient à l'air libre, lui caressait les reins. Quand elle arriva à la cuisine, elle tomba sur sa belle-mère en nuisette rouge qui se promenait devant la fenêtre alors que les voisins étaient dans leur jardin. Shana haussa un sourcil avant de se concentrer sur ce qui se trouvait sur la table. Au milieu du beurre de cacahuète et des pancakes, ce trouvait un petit mot de son père qui était déjà partit travailler...


Bon courage pour cette première journée.
A ce soir ma fille !


Leur relation n'avait jamais vraiment été fusionnelle et ce genre d'attention était un exploit en soi... Shana le prit donc avec le sourire. Elle n'avait jamais été portée sur la famille mais une fois de temps en temps, ça ne peut pas faire de mal...
Elle avala donc un pancake avec un verre de jus d'orange et sortit de la villa sans avoir adressé un seul mot à sa belle-mère. Ça ne faisait que quelques jours qu'ils vivaient tous ensemble et des tensions se faisaient déjà sentir... L'année allait être difficile !

La belle prit donc le bus pour aller au lycée puisqu'elle n'avait pas encore la voiture de ses rêves... Là déjà, elle sentit des regards sur elle. Cela ne lui déplaisait pas, loin de là et elle s'amusait même à les analyser. Depuis le temps qu'elle agissait de la sorte, elle avait appris à faire la différence entre tous les regards qu'on lui lançait... Envie, jalousie, dédain...
Elle alla s'asseoir au fond du bus où un double siège était libre. Elle n'avait jamais aimé prendre le bus, pourquoi cela changerait-il ici ?? Shana se tourna vers la fenêtre, cachant son visage pour éviter que quiconque ne vienne lui parler. Elle espérait que ce stratagème marcherait... Elle fit même semblant de dormir ! Et visiblement, ça fit son effet puisque personne ne vint l'ennuyer sur tout le trajet. Après, il se pouvait aussi que les gens de Tree Hill soient trop intimidés pour oser quoi que ce soit avec une jeune femme de cette envergure !
Cela dit, le bus fit son ultime arrêt devant le lycée. Les choses sérieuses allaient enfin pouvoir commencer...

De son sulfureux déhanché, Shana descendit du bus. Bien entendu, son pantalon de cuir mettait toutes ses formes en valeur et ce, à merveille. Déjà, elle sentit des regards se tourner vers elle alors qu'elle avançait vers les portes d'entrée du lycée. Il lui fallait aller à l'accueil pour se présenter, avoir sa classe, son emploi du temps et tout ce qui s'en suit...
Il était bien sûr hors de question pour elle de demander son chemin, elle s'estimait assez grande pour trouver l'accueil toute seule.
Mais, alors qu'elle se dirigeait vers un des couloirs, une personne arriva droit sur elle, marchant à reculons. Et voilà, c'était le début des hostilités ! Shana ne se fit pas prier, elle démarra au quart de tour :


    - Non mais tu peux pas regarder où tu vas ?!


Elle n'avait pas pris le temps de regarder s'il s'agissait d'un homme ou d'une femme, d'un élève ou d'un prof... Pour elle, il était simplement inadmissible qu'on ne la remarque pas...

_________________

Kit By Me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beforehp.1fr1.net/index.htm
Alec Edwards
Lycéen(ne)

Lycéen(ne)
avatar

Messages : 657
Date d'inscription : 20/09/2009
Age : 26


What avout my life ?
Relationship:
Point de Popularité:
92/300  (92/300)

MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir...   Lun 12 Oct - 20:52

Ce matin-là, Alec se réveilla à la bourre ou plutôt il se leva à la bourre, étant donné qu'il resta la tête dans l'oreiller une demi-heure après avoir entendu la sonnerie caractéristique de son portable : Tout le monde debout des Neg Marrons. C'est donc en vitesse qu'il du finalement se préparer puisqu'il avait à présent cours dans moins d'une demi-heure. Il attrappa un caleçon, un jean et une chemise blanche. Il prit une douche rapidement, enfila son jean et passa sa chemise. Il prit ensuite quelques instants pour se mettre du gel dans les cheveux parcontre, il laissa son rasoir posé à sa place. Tanpis, il serait mal rasé, mais après avoir jeté un coup d'oeil dans la glace, il se dit que cela conviendrait. Il mit une paire de chaussettes et attrapa son sac de cours dans lequel se trouvait une simple pochette et quelques stylos. Il descendit ensuite l'escalier quatre à quatre, tout en boutonnant sa chemise, sans se soucier du reste de la famille qui dormait encore puisque son père ne travaillait qu'à 10h. Il n'allait quand même pas se préoccuper d'eux alors qu'ils avaient la chance de rester au lit. Et c'est alors qu'il eut une illumination. Alors qu'une seconde plus tôt, il pensait qu'il allait devoir se presser pour arriver à l'heure, il se dit qu'il pourrait emprunter la voiture de son père. C'est avec un sourire satisfait qu'il prit donc la direction de la cuisine plutôt que celle de la sortie. Il balança son sac dans l'entrée et prit le temps d'avaler un verre de jus d'orange ainsi que de manger deux gâteaux. Il récuppéra ensuite les clés de la décapotable de son père dans la veste de ce dernier et mit ses chaussures avant de quitter la maison en direction du garage, avec son sac à la main.

Il appuya sur le bouton pour ouvrir la porte du garage automatiquement. Un sourire illumina son visage à la vue de la décapotable noire qui l'attendait sagement. Puis, il lança son sac sur le siège passager de la voiture, s'installa au volant et tourna la clé de contact. Il fit vrombrir le moteur et quitta la demeure en moins de temps qu'il n'en faut pour dire " ouf !" ou plutôt "reviens ici tout de suite !". Oui, Alec ne doutait pas que son père, en entendant la porte du garage s'ouvrir et sa voiture démarrer, c'étai levé dans le but de l'arrêter. Mais, Alec n'allait quand même pas lui laisser le temps de le faire. Il savait que son père lui passerait un savon le soir même, mais pour l'instant il ne s'en souciait guère. Il allait pouvoir crâner au volant de "sa" superbe voiture. 5 minutes plus tard, il débouchait sur le parking du lycée, en klaxonnant pour faire remarquer sa présence, à chaque fois qu'une jolie fille se présentait sur son chemin. Il se gara avec classe et se dirigea vers le lycée, avec l'intention de se rendre à son cours de maths. Il avançait donc dans le couloir principal quand il reçut un appel. Il sortit son portable dernier cri. C'était Ryce qui voulait savoir où il était et l'invitait à le rejoindre dehors. Alec ne se fit pas prier et commença à rebrousser chemin. Il avait à peine fait quelques pas à reculons, lorsqu'il rentra en collision avec quelqu'un.

Alec ne supportait pas que les gens lui foncent dedans, surtout que son portable lui échappa des mains, ce qui eut l'effet de le mettre en rogne. Il allait s'exclamer, mais la personne qui lui était rentrée dedans le devança. D'habitude, le premier qui se mettait à crier, gagnait la partie parce que c'était les plus téméraires qui étaient les plus prompts et généralement l'autre, se comptentait de s'excuser tout en s'éloignant le plus vite possible, en se faisant tout petit. Mais, Alec n'avait rien à voir avec ce type de gens. Il était hors de question qu'il se laisse agresser. Il s'exclama donc tout aussi violemment :


" Putain ! C'est pas croyable ! Tu peux pas faire attention à ce que tu fais ! "

Il récuppéra son portable sans se préoccuper de la personne qui lui avait foncé dedans. tout ce qu'il savait c'est que c'était une fille à fort caractère, vu comment elle avait réagi au quart de tour. Quand il releva finalement la tête, il eut un instant d'incertitude. Il se trouvait face à une fille super canon. Comment pouvait-il s'énerver contre cette magnifique créature ? Il fronça les sourcils. Que lui arrivait-il ? Elle était bien foutue et alors ? Il n'allait pas s'abaisser pour autant. Il ajouta alors, sans se démonter, loin de là :

" Tu crois quoi que t'es prioritaire ? T'as des yeux tu sais, ça sert à regarder et à s'orienter ! "

La fille ne pouvait que lui faire de l'effet. Il faut dire qu'elle semblait avoir sorti le grand jeu pour son premier jour parce que oui, Alec, ne doutait pas que c'était la première fois qu'il voyait la jeune fille, sinon, il aurait déjà chassé cette proie. Mais, il faut dire qu'elle avait un corps de rêve et un décolleté attrayant mais Alec n'allait pas perdre ses moyens. Premièrement, parce qu'elle était sexy mais qu'il n'était pas dupe, elle se soumettrait comme les autres et ensuite, parce qu'il était bien supérieur à tous ces pauvres types qui restaient complètement gaga devant une belle jeune femme.
Plus tard, il passerait peut-être un moment privilégié : ça, Alec n'était pas contre et n'en doutait pas, mais pour l'instant, il comptait bien la faire plier, même s'il sentait que ça n'allait pas être du gâteau vu son tempérament. Mais, depuis quand les nouveaux dictaient leurs lois ? Depuis jamais, en tout cas dans le monde de notre jeune homme !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shana Owen

Modo
Cheerleader

ModoCheerleader
avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 11/10/2009
Age : 31
Localisation : Dans tes rêves ....

What avout my life ?
Relationship:
Point de Popularité:
53/300  (53/300)

MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir...   Ven 23 Oct - 21:49

Une chose surpris grandement Shana : la personne dans laquelle elle venait de rentrer osa lui répondre. Il n'y avait aucun doute possible, il ne savait pas à qui il s'adressait. Oui, "il" car au son de sa voix, il s'agissait bel et bien d'un homme.
La belle ne prit pas le temps de voir à quoi il ressemblait. De toute façon, il ne l'avait pas encore regardé, visiblement préoccupé à chercher quelque chose qui avait glissé au sol.
Cependant, la sud-américaine avait bien compris les paroles qu'il avait prononcé et elle s'empressa de rétorquer à son tour :


    - Et bien ! La politesse a dû déserter ce trou pommé depuis longtemps ! Elle mit les mains sur ses hanches tout en ajoutant : Que je sache, ce n'était pas moi qui ne regardait pas où j'allais !


Mais dans ce cas, pourquoi n'avait-elle pas vu celui qui se dirigeait droit sur elle en marche arrière ? Parce qu'il avait été trop rapide pour elle sans doute. Enfin, cela importait peu, les faits étaient bel et bien là et elle comptait faire en sorte que les choses soient mises au clair.
Le jeune homme mis du temps à se redresser pour faire face à Shana. Elle n'aimait pas ça. Depuis quand osait-on la faire patienter ? Quiconque la connait n'aurait jamais fait une telle chose car c'était le risque de se prendre un de ses talons aiguilles dans les fesses...
Lorsqu'il posa enfin les yeux sur elle, elle ne put que remarquer le charme de celui-ci et la pensée qui la traversa fut immédiate : encore un homme à femme, pas sérieux pour un sou ! Oui, encore un qui lui rappelait celui qu'elle avait aimé et à cause de qui elle ne ferait plus jamais confiance aux hommes. Elle remarqua aussi les changements au niveau de son visage bien que ceux-ci furent furtifs. Qu'avait-il donc celui là ?! Et voilà qu'il parla à nouveau, encore une fois sur un ton agressif. L'air impassible et supérieur de Shana ne l'avait donc pas touché ? Très bien ! Le jeu n'en serait que plus amusant. Et, aussi paradoxal que cela puisse paraitre, le fait qu'il tienne tête à Shana lui plaisait. Au moins quelqu'un digne d'un quelconque intérêt, pas un de ceux qui s'abaissent sans rien dire. Du défi, voilà ce qu'il allait devenir.
La belle ne se démonta donc pas et répondit sur le même ton que lui :


    - Attend ... C'est à moi que tu dis ça ? Lequel des deux aurait dû se servir de ses yeux là ? Et ne me fait pas dire ce que je n'ai pas dit. Je ne suis pas prioritaire mais tu ne l'es pas non plus. Tu te crois au dessus de moi parce que tu connais les lieux ? Elle baissa un peu le ton et, tout en s'approchant un peu du jeune homme, ajouta : Crois-moi, ça ne durera pas ! J'apprends vite !


Leur petite joute verbale commençait à ameuter les foules. Autour d'eux, un petit troupeau commençait déjà à s'entasser. Shana les regarda rapidement. *Tous des moutons !* pensa-t-elle. Ils avaient tous l'air de se ressembler, pas un seul pour se défaire du lot. S'en était presque déprimant. Pour sûr qu'elle aurait du travail pour se trouver de la compagnie ici. Finalement, peut-être que le Brésil lui manquerait plus qu'elle le croyait !
Elle tourna à nouveau la tête vers celui qu'elle avait heurté et lui demanda sur un ton sec :


    - Tiens ! Rend-toi utile un peu ! Dis moi donc où se trouve l'accueil et peut-être que j'oublierais ce qui vient de se passer...


Shana ... oublier ?! Il y avait peu de chance en fait mais le jeune homme ne la connaissait pas, il ne pouvait donc pas savoir. Et il fallait dire que la sud-américaine était une assez bonne comédienne. Elle ponctua donc sa phrase d'un petit clin d'oeil. Il se pouvait que cela n'ait aucun effet fut les réactions de cet homme mais peut-être que lui aussi jouait avec elle. Auquel cas, tout cela serait des plus jouissif !

_________________

Kit By Me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beforehp.1fr1.net/index.htm
Alec Edwards
Lycéen(ne)

Lycéen(ne)
avatar

Messages : 657
Date d'inscription : 20/09/2009
Age : 26


What avout my life ?
Relationship:
Point de Popularité:
92/300  (92/300)

MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir...   Dim 25 Oct - 12:54

Alec et Shana entamère un échange venimeux dans le couloir. Ainsi, elle lui fit comprendre que son comportement était ingrat, en traitant Tree Hill, de trou pommé sans valeurs. Il n'était pas particulièrement attaché à cette ville, au contraire même puisqu'il souhaitait s'en éloigner le plus rapidement possible, ce qui expliquait d'ailleurs pourquoi il faisait tout pour réussir ces études, mais il répondit du tac au tac, pour lui montrer qu'elle n'avait pas l'avantage :

" Si t'es pas contente t'as qu'à retourner chez toi ! "

Elle n'allait quand même pas imposer sa loi, à peine arrivée ici. Apparement, ça ne lui posait pas de problèmes mais ça en posait à Alec. Ainsi, quand elle lui répondit avec un air supérieur que c'est lui qui ne regardait pas où il allait et un tas d'autres choses tout aussi hostiles à sa personne, il rétorqua :

" Evidemment que c'est à toi que je parle ! s'exclama-t-il. En plus d'être aveugle, tu comprends pas quand on te parle ? Et oui, bien sûr, que je suis prioritaire ! Je suis ici depuis bien plus longtemps que toi. "

Il lui lança un regard noir et quand elle lui dit qu'elle apprenait vite tout en sous-entendant que leurs rôles s'inverseraient et qu'elle le dominerait, il ajouta.

" T'apprends vites ? Parfait ! Leçon n°1 : tu respectes ceux qui étaient là avant toi. Pour te la faire courte, ça veut dire que devant moi, tu t'écrases ! Ok ? "

Alec n'aimait pas se faire marcher sur les pieds et là il était particulièrement remonté contre la brésilienne. Ce n'était pas autant le fait qu'elle lui soit rentrée dedans parce que cela arrivait tous les jours, mais plutôt qu'elle lui tienne tête. D'un côté ça la rendait intéressante, mais d'un autre, il avait déjà perdu la veille face à Sawyer, quand elle avait refusé son invitaition sur la plage, et il était hors de question qu'il s'écrase deux jours de suite. Il trouvait ridicule de s'emporter comme ça contre cette nouvelle arrivante. Mais, tout ce qu'il voulait c'est qu'elle comprenne à qui elle s'adressait. Ce qui l'embêtait, c'était qu'il allait peut-être perdre sa chance avec elle, pour une broutille. De plus, elle finit par lui demander le chemin pour se rendre à l'accueil, ce qui signifiait que c'était la première personne à qui elle s'adressait. Or on dit souvent que la première impression est la bonne et là, manifestement, elle n'allait pas garder un bon souvenir de leur échange ce qui était légèrement dommage. Il décida donc d'agir différemment, avec plus de classe. Il ne servait à rien de hurler, il suffisait de l'embêter. Il enchaîna donc sur un ton plus calme :

" Tu me demandes un service maintenant ? Tiens donc comme c'est original ! Eh bien, l'accueil est par là, annonça-t-il en montrant un couloir à sa droite, puis il marqua un temps avant de reprendre. Où peut-être est-ce par là, qui sait ? " continua-t-il avec un sourire en coin tout en montrant le couloir derrière lui.

Il était fier de lui parce que sa réaction calme allait sans nul doute la mettre hors d'elle. Parcontre il se demandait pourquoi elle lui avait fait un clin d'oeil. Peut-être pour lui faire avaler la pillule ou alors juste pour le manipuler. Peu importe il n'était pas dupe et il ne le serait jamais ! C'est pourquoi il s'éloigna. La meilleure façon de l'attirer vue que la demoiselle était une forte tête était de l'ignorer. Il commença donc à avancer, en remettant sa batterie dans son portable qui s'en était échappée en tombant. Il poussa les gens, qui s'étaient aglutinés autour d'eux, sans ménagement. Il faut dire qu'il les considérait tous comme des abrutis parce qu'ils se regroupaient là comme des moutons. Toujours est-il qu'il restait trois choix à Shana :
- soit lui courir après et s'excuser
- soit s'adresser à un autre lycéen pour demander son chemin
- soit errer dans les couloirs à la recherche de l'accueil, au risque de perdre trois plombes
Pour ne pas se démonter, elle allait sûrement opter pour la dernière solution parce qu'elle ne semblait pas d'humeur à faire une trêve et n'avait sûrement pas envie de demander de l'aide à une personne dans le coin, vu que leur quotient intellectuel tournait autour de 20... mais qui sait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shana Owen

Modo
Cheerleader

ModoCheerleader
avatar

Messages : 627
Date d'inscription : 11/10/2009
Age : 31
Localisation : Dans tes rêves ....

What avout my life ?
Relationship:
Point de Popularité:
53/300  (53/300)

MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir...   Mer 4 Nov - 15:01

Le jeune homme avait de la répartie, c'était bon de tomber sur quelqu'un qui lui ressemblait au moins sur un point. Nul doute que s'ils sortaient tous deux indemnes de cette petite joute, ils pourraient devenir amis tôt ou tard. Bien qu'il restait un homme...
Shana rigola jaune à sa remarque. Lui suggérer de retourner là d'où elle venait n'était pas la meilleure des choses à faire... Il ne savait pas pourquoi elle était ici ni à quel point elle préfèrerait être là bas. Elle pointa un doigt vers lui mais sans le toucher pour autant. Elle ne connaissait pas encore ses réactions et préférait donc éviter le contact, on ne sait jamais.


    - Écoute moi bien ! Tu ne sais pas d'où je viens ni pourquoi je suis là alors ce genre de remarque stupide, tu peux les garder pour toi...


Car oui, même si sa relation avec sa mère n'était pas des plus soudée, il n'en restait pas moins qu'il s'agissait de sa mère, celle qui l'avait mise au monde. Et cela était un sujet sensible puisqu'elle avait maintenant quitté ce monde.
Il ne sembla même pas prendre compte de cette remarque puisqu'il enchaina aussitôt, ce qui fit enrager Shana intérieurement. Elle n'aimait pas qu'on se moque d'elle et c'était clairement ce que ce petit lycéen de pacotille était en train de faire. Il fallait qu'il arrête rapidement sinon, la brésilienne ne resterait pas calme bien longtemps. Bien sûr, elle ne se démonta pas et, plongeant son regard noir dans celui de son interlocuteur, elle prit un air enfantin pour lui répondre :


    - Ooooh !! Le pauvre petit ! Il a peur de se faire piquer la vedette par une femme peut-être ? Elle reprit son ton "normal" bien qu'il soit un peu dur : Non mais tu as quel âge pour me dire ça ? Cinq ans ? Elle fit alors mine de l'imiter en prenant encore une fois, une voix d'enfant : J'étais là avant 'gnagnagna' alors c'est moi d'abord 'gnagna' ! Et de nouveau de sa voix normale : Mais c'est d'un puéril !


Elle fit un signe de la main, mimant le fait qu'elle n'en avait que faire de lui. Il continua à parler alors qu'elle s'occupait de regarder ses ongles de la main droite. Elle fit même mine de bailler, ce qui aurait sans doute le don d'exaspérer celui qui tentait de lui parler. Surtout qu'il parlait pour ne rien dire, des menaces ! Mais croyait-il vraiment que cela marcherait sur Shana ? Était-il stupide à ce point ?!
Un instant, elle détourna les yeux de sa main pour les poser sur son interlocuteur. D'un ton très léger, elle lui dit :


    - Humm... Pardon, tu me parlais ?


Ouille, ça devait faire mal ! Mais c'était bien ça qui était plaisant pour la jeune femme. Et le fait qu'il y ait un public qui les regardait et les écoutait ajoutait au charme de ce moment si particulier. Lui, le premier présent sur les lieux, le "King" comme il semblait vouloir le croire, en train de se faire presque humilier devant un public de lycéen et ça par une femme en plus, ça devait être dur...

Le ton se fit alors plus calme mais les paroles restaient ... "gênantes". A sa petite blague, Shana croisa les bras sur sa poitrine et arqua un sourcil.


    - Non mais, tu te crois drôle ?!


Elle ramassa son sac qu'elle avait laisser sur le sol et le remis sur son épaule. Elle lança, ce qui pour elle devrait être un dernier regard au jeune homme et lui dit :

    - Laisse tomber ! Je n'ai pas besoin d'un abruti pour trouver mon chemin. Les blagues de gamin, c'est plus d'mon âge...


Elle commença alors à s'éloigner mais se stoppa net. Elle fit alors demi tour pour revenir rapidement vers le jeune homme. Il n'avait pas bougé, ce qui lui faciliterait la tâche. Elle se pencha sur son épaule et approcha ses lèvres pulpeuses de son oreille. Elle lui murmura alors :

    - Au fait ... Rappelle-toi ce nom : Shana Owen ! Tu risques d'en entendre souvent parler à présent ! Elle s'écarta légèrement et, avant de repartir lui lança : Allez, à plus l'asticot !


Elle ne savait pas si il la rattraperait pour poursuivre ce "dialogue" ou non mais le fait est que la belle commençait à s'éloigner de l'attroupement de lycéens...

_________________

Kit By Me
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beforehp.1fr1.net/index.htm
Alec Edwards
Lycéen(ne)

Lycéen(ne)
avatar

Messages : 657
Date d'inscription : 20/09/2009
Age : 26


What avout my life ?
Relationship:
Point de Popularité:
92/300  (92/300)

MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir...   Dim 29 Nov - 13:25

Quand, Alec suggéra à la jeune femme de retourner dans son pays, elle s'offusqua et sans pour autant l'aggresser physiquement, elle réussit à le faire réfléchir par ces paroles dures, aiguisées comme une lame de couteau. Il sentit bien qu'il l'avait vexée. Il voulait la dominer mais pas la blesser. S'il avait vraiment été un salopard sans coeur, il aurait creusé de ce côté là, mais Alec avait quelques notions de Bien et de Mal et même s'il adorait faire le con et faire la misère à certaines personnes. Il savait repérer les sujets sensibles. Il n'insista donc pas sur ce point. Il ne s'arrêta pas cependant. Il voulait toujours la faire payer pour l'avoir bousculé. Evidemment, c'était de leurs fautes à tous les deux, mais dans quel monde, avoue-t-on l'égalité ? En tout cas, pas à Tree Hill, il fallait un gagnant et un perdant, rôle qui bien sûr ne convenait à aucun des deux adolescents.

Il essaya ainsi de lui enseigner quelques règles élémentaires qui eurent pour seul effet, qu'elle se moqua de lui, comme si c'était un gamin de l'école primaire. Moqueries qu'elle commentait avec un ton arrogant qu'il n'aimait pas du tout. Il avait envie de la mépriser. Malheureusement, il n'y arrivait pas. Une partie de lui l'admirait. Il avait envie d'apprendre à la connaître davantage. Il sentait qu'elle pourrait devenir une amie pour faire des coups foireux, un homologue féminin. Il espèrait que par la suite, ils aurait la chance d'échanger sur un tout autre ton. Ainsi, il pourrait la présenter à Ryce. Il était certain qu'elle lui plairait également. Ils pourrait former un formidable quatuor : Ryce, Kacey, lui et cette fille au nom toujours inconnu. Mais, pour le moment, il ne devait pas se démonter. Il pousuivit donc :


" Il me semble que dans ton patelin, tu n'as pas appris les règles du vrai monde. Mais, ne t'inquiète surtout pas : tout le monde se fera une joie de te le rappeler et bientôt tu marcheras au pas, comme tout le monde. "

Elle fit par la suite mine de l'ignorer, mais il savait qu'elle ne perdait pas un traître mot de ces paroles venimeuses. Cependant, elle réagit parfaitement et avec une voix calme, dénuée de toute animosité, elle répondit innocemment " Pardon, tu me parlais ? ". Il est clair que sur ce coup là, elle avait géré ce qui faillit bien faire sortir notre jeune homme de ces gonds. Le pire c'est qu'elle semblait jouir de sa supériorité. Il ne comptait cependant pas perdre la face devant elle, il allait jouer plus subtile. C'est ainsi qu'il lui fit une "blague" dans le seul but de la contrarier, ce qui fonctionna à merveille puisqu'elle lui demanda, s'il se trouvait drôle.

" Drôle, non ? Pas vraiment. Mais, ma remarque a eu l'effet escompté si j'en crois les traits de ton visage. "

En effet, son visage paraissait s'être endurci. Elle semblait l'avoir défini comme ennemi numéro 1 au lycée. C'est alors qu'ils décidèrent d'en rester là, en reprenant chacun leur chemin quand la demoiselle revint lui murmurer son nom dans le creux de l'oreille avant de l'insulter, en le surnommant "l'asticot" devant le reste des élèves. Décidemment, elle faisait fort. Elle venait de se placer sur sa liste noire. Des idées de vengeance lui vinrent aussitôt à l'esprit comme crever les pneus de la demoiselle, il l'imaginait bien galérer, en tout cas ça lui ferait très plaisir de la voir suer pour changer une roue. Cette pensée fit naitre un sourire machiavélique sur son visage. Mais, il ne s'arrêta pas là et rétorqua :

" Ne t'inquiètes pas je m'en souviendrais, "Owen" ça rime avec "Hautaine", ça tombe bien parce que ça te définit très bien. Parcontre, je ne te confie pas le mien tu le découvriras bien assez vite. "

En effet, le jeune homme ne doutait pas de la recroiser bientôt. Vu son tempéremmemnt, elle allait sûrement avoir des accrochages avec les profs qui n'hésiteraient pas à l'envoyer en colle, endroit où elle recroiserait sans aucun doute le beau Alec vu qu'il affectionnait tellement y passer ses soirées^^ C'est sur ses mots qu'ils se quittèrent. Elle tourna les talons pour continuer son chemin - chemin qui soit dit en passant ne menait point à l'accueil, mais Alec serait le dernier à l'avertir. Et Alec reprit son chemin pour rejoindre Ryce.


[ Terminé ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au détour d'un couloir...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» Tour de Farce
» La Tour du Savoir
» Entre éthique politique et mauvais tour de la communauté internationale
» Tour du monde virtuel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Tree Hill: Next Generation :: Tree Hill :: Le lycée :: Les couloirs-
Sauter vers: