One Tree Hill: Next Generation

L'histoire se déroule 17 ans après la fin de la saison 6. Découvrez ce que sont devenus vos personnages favoris et leurs enfants.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Non je ne suis pas perdue, j'admiire juste le paysage...

Aller en bas 
AuteurMessage
Daphne Kraft
Cheerleader

Cheerleader
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 23

What avout my life ?
Relationship:
Point de Popularité:
0/300  (0/300)

MessageSujet: Non je ne suis pas perdue, j'admiire juste le paysage...   Ven 25 Juin - 23:14

Samedi, 18:45
En ce début de soirée, j’avais un rendez-vous avec Finn, l’un des joueurs de football américain du lycée. Il était certain que je n’en pinçais pas pour lui mais ça faisait un bon moment déjà que je n’étais pas sortie avec d’autres personnes que mes amies ou mon frère Ryce. Je commençais à en avoir assez de courir après un garçon qui ne voulait peut-être même pas de moi, néanmoins je ne lâcherai pas prise pour autant. Disons plutôt que je faisais une petite pause, et puis qui sait, Alec serait peut-être jaloux… Et puis de toute manière je ferai tout pour ne pas avoir à rester une minute de plus dans cette maison avec mes parents. Ils croyaient avoir bien fait en déménageant à Tree Hill pensant qu’ils seraient plus présents pour Ryce et moi mais en fait les choses s’étaient aggravées. Rares étaient les journées que l’on passaient sans conflit.

Perdue dans mes réflexions, la sonnerie de la porte d’entrée me réveilla de mes rêveries. Je jetais une œil par la fenêtre, c’était effectivement le quaterback qui m’attendait sous le porche. Je me mis rapidement du rouge à lèvre et me précipitais pour ouvrir la porte, manquant de tomber à cause de mes talons. Nous saluâmes puis nous montâmes dans sa belle voiture, puis il démarra. Je ne savais pas encore où il allait m’emmener mais au moins c’était loin de chez de moi et donc de mes géniteurs. En tout cas, à part me dévorer du regard, le garçon ne parlait pas beaucoup.

- Où est-ce que tu m’emmènes en fait?


Nous étions déjà à l’autre bout de Tree Hill, endroit que je n’avais pas l’habitude de fréquenter. Il me répondit alors que c’était une surprise, soit qu’il me fasse une surprise! Toutes les rues se ressemblaient, je ne voyais vraiment où nous étions, déjà que je n’avais pas le sens de l’orientation… De plus le soleil commençait à se coucher, soudain, Finn se gara devant une maison que je ne connaissais pas. Il verrouilla les portières, ce qui déjà m’inquiéta puis il mit un CD en route. C’était plutôt une chanson du genre super romantique, ce coup-là je ne le sentais vraiment pas.

- Qu’est-ce qu’on fait là?m’enquis-je… Mais arrêtes qu’est-ce que tu fais!?! m’écriais-je.

Il s’était penché vers moi et avait commencé à m’embrasser alors que je ne le souhaitais pas. Je me débattis du mieux que je pu mais essayez donc de vous libérer des bras d’un joueur de football américain! A l’aide de ma main libre, j’enlevais un de mes talons et le frappais avec. Enfin il recula, j’essuyais ma bouche du revers de la main et lui ordonnais:

- Ouvre la portière je veux sortir!
- Fais pas la maligne, tu sortir et errer dans les rues, autant rester avec moi…
- Tu veux parier!?!

Je me penchais vers sa portière afin de déverrouiller la mienne et il en profita pour tenter une nouvelle approche, je me servi une nouvelle fois de mon talon, qui se cassa malheureusement mais cela ne m’empêcha pas de sortir de l’habitacle. J’entendis le moteur redémarrer et Finn s’écrier par la fenêtre:

- Tu croyais qu’on allait faire quoi sale petite garce?

Je l’ignorai et m’éloignais dans le sens contraire, une de mes chaussures à la main. J’étais vraiment ridicule à voir. Il faisait noir, frais et je ne savais absolument pas où je me trouvais. Et comme si cela ne suffisait pas, je me rendis compte que j’avais laissé mon sac dans la voiture et donc mon portable avec! Tant pis, puisque je n’avais aucune envie de rentrer… quoique un peu quand même, je n’allais pas sonner chez des inconnus pour qu’ils m’aident à retrouver mon chemin. Je continuais donc ma route, dans la nuit noire, et comme mon seul talon m’empêchais de marcher correctement, je le retirai et me retrouvai pieds nus. Jamais je n’aurai pensé que ce genre de situation m’arriverait.

J’aurai très bien pu sonner à une maison, demander mon chemin ou demander à utiliser leur téléphone fixe seulement cette petite balade ne pouvait me faire que du bien et puis avec mon superbe sens de l’orientation, il était sûr que je finirai à un moment ou à un autre par demander de l’aide.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashley Gilmore
Enseignant(e)

Enseignant(e)
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 24/06/2010
Age : 24
Localisation : QUEBEC:)
 Beauty point a view!

What avout my life ?
Relationship:
Point de Popularité:
0/300  (0/300)

MessageSujet: Re: Non je ne suis pas perdue, j'admiire juste le paysage...   Sam 26 Juin - 1:21


Ashley venait d’arriver à Tree Hill. Cela faisait déjà quelques jours qu’elle s’y était installée et tout allait pour le mieux. La jeune femme ne pouvait demander mieux et vivait sa vie de bon train. C’était l’occasion de tout recommencer, il ne fallait pas croire qu’elle avait des regrets, mais elle avait autre chose en tête. Elle voulait arriver à bon port et prendre le bon train, afin de ne plus regarder en arrière et voir son avenir prometteur ! Ashley était âgée de 25 ans et la majorité de ses rêves n’avaient pas été accomplis. C’était plutôt un concours de circonstance. Mais rien n’avait été à l’encontre de ses plans, elle avait tout de même eu de la chance. Maintenant, elle était ici, pour partir, poursuivre et espérer avec une personne qu’elle aimait et souhaitait. Il y avait tout d’absurde dans cette relation, à tout commencer par leur âge, mais c’était sa personne, c’était ainsi que cela était! Dû moins, maintenant qu’elle était ici, la petite avait plus d’un tour dans son sac… Nathan Scott l’aidant à le traîner où celui-ci étouffé par l’objet ou le fruit de sa passion, devrait voir les choses en face!

Ashley par cette soirée, avait décidée d’aller faire les courses. Elle vivait avec sa tante âgée et malade et elle lui donnait un sacré coup de main. L’armoire et le réfrigérateur étaient vides, la puce savait à quel point sa tante Rosa aimait faire la cuisine. À quel point elle accordait une importance à ce qu’il y avait sur la table. Ashley malgré son caractère, avaient une excellente éducation et de bonne valeur inculpées. Sa famille avait fait d’elle, une grande rebelle au cœur remplit de passion et de détermination! Elle était beaucoup trop rusée et têtue pour se laisser duper ou marcher sur les pieds par quelqu’un! Il était difficile de cerner et de cacher la vérité par la puce! Alors par le beau temps lunaire et frais de l’extérieur, elle était allée faire l’épicerie et avait ramené largement de quoi redonner le sourire à sa malade et un brin d’espoir.
Les bras chargés, elle marchait d’un pas paisible dans le stationnement. Le bruit de ses talons retentissaient le long de son trajet jusqu’à la voiture. Ses longs cheveux ondulés en cascade ornaient son dos dégagé par sa petite robe blanche qu’elle portait. Elle installa les nombreux paquets qu’elle avait achetés et referma le coffre de sa belle mustang. Finalement, elle arriva au coin de la rue et elle aperçus une jolie jeune fille, adolescente qui lui rappelait quelque chose. Alors, elle s’arrêta et descendu sa fenêtre du côté passager. Par la suite, elle poursuivit tranquillement en prenant soin de longer cette inconnue… Arrivé à ses côté elle lui adressa un large sourire et descendit de son véhicule.

"Hey… Daphne?"

Dit-elle hésitante, elle connaissait bien cette tranche d’âge, elle avait passé par là. Assez bien pour avoir fait les pires conneries. Elle s’approcha d’elle d’un air amical lui adressant un sourire timide. Ashley n’était tout de même pas pour lui demander comment ça allait … Elle savait que ça n’allait pas, à voir sa figure de jeune adulte. Et lui demander ce qui c’était passé… Peut-être qu’Ashley était jeune et inspirait confiance, elle donnait le goût forcément aux gens de se confier, mais pour une étudiante c’était autre chose… Elle était une sorte de collègue, une patronne qui vous lassait et vous donnait des ordres! Quoi de plus barbant que de se faire aider par sa prof ou d'avouer ses tords, ses tourments à une personne suceptible de vous faire la morale. Cependant, Ashley n'était pas comme ça, elle avait encore son coeur d'adolescente et la jeunesse au ventre! Peut-être pouvait-elle quelque chose pour elle!

"Excuse-moi, tu es perdue… Je peux t’aider peut-être…" Fit-elle en lui indiquant son véhicule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daphne Kraft
Cheerleader

Cheerleader
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 23

What avout my life ?
Relationship:
Point de Popularité:
0/300  (0/300)

MessageSujet: Re: Non je ne suis pas perdue, j'admiire juste le paysage...   Dim 27 Juin - 23:45

Je marchais le long des rues, sans même regarder où j’allais. A quoi bon de toute manière, je ne saurai même pas me repérer. La ville était endormie, seul le bruit des feuillages et ma respiration se faisaient entendre, un vent frais s’était installé et ma légère robe ne suffisait plus à me tenir au chaud sans compter mes pieds nus sur le sol froid. Je refermais ma veste en jean et continuais mon périple, même si j’avais l’air totalement paumée. Je jetais un œil aux alentours quelques fois, quittes à être perdue il ne faudrait pas non plus que je me fasse agresser ou kidnapper. Et puis si seulement je n’avais pas accepté ce rendez-vous avec cet imbécile de Finn. Ma réputation allait en prendre un coup, quoi que… c’était moi la victime et c’était lui qui allait passer pour un pervers. Tant mieux.

Quoi qu’il en soit, une soirée passée seule n’allait pas non plus me faire de mal. Comment cette Sawyer avait-elle pu me voler ce poste de capitaine!?! J’avais toujours été capitaine… Soudain j’entendis le moteur d’une voiture qui ralentissait à ma hauteur. Je me retournais seulement les phares m’éblouissaient, je resserrai mon étreinte autour des mes talons. Sait-on jamais, cela pouvait se révéler de bonnes armes de défense ou même d’attaque. Je plissais les yeux et vis qu’il ne s’agissait pas du tout du 4x4 de Finn mais d’une mustang. L’automobile s’arrêta alors et une silhouette descendit de bord… Je reculais de quelques pas mais je me stoppais net lorsque je reconnu la personne. Il s’agissait de Mlle Gilmore, professeur dans mon lycée. Tandis qu’elle m’adressait un beau sourire, je restais tout d’abord interloquée. Je n’aurai jamais la rencontrer en cet instant et puis vu l’état dans lequel j’étais…

- Euh.. Bonsoir Mademoiselle Gilmore… je … je

Voilà que j’étais incapable d’aligner trois mots de suite. J’avais perdu tout mes moyens, et si elle appelait mes parents? J’étais vraiment dans de beaux draps… Ce qui m’étonna tout d’abord c’est qu’elle ne me demanda pas ce qui m’étais arrivé, j’appréciais cela. Si je devais parler franchement, je dirai que Mlle Gilmore était vraiment une très belle femme. A son âge j’aimerai aussi garder toute ma beauté intacte et puis elle semblait savoir s’y faire avec les ados, elle n’était pas de ces professeurs super ringards, sévères et que je détestais tant. Je mâche du chewing-gum en cours? Et alors, à qui est-ce que ça allait faire du mal? Et puis si je n’étais pas attentive en cours, ça ne concernait que moi, c’était MON problème et non le leur. Enfin bon, tout ça pour dire que c’était l’une des rares profs qu’il était possible que j’apprécie. Elle me fit remarquer que j’étais perdue, et qu’elle pouvait peut-être me venir en aide notamment en me proposant de monter dans sa mustang.

- Non sans blague, je n’avais pas remarqué que j’étais totalement perdue dans cette maudite ville alors que je pourrai me déplacer les yeux fermés dans New-York! … Excusez-moi… je ne voulais pas dire ça.

Par habitude, je n’étais jamais très gentille quand je parlais aux gens. Il y avait toujours ce petit air méprisant en moi, ça ne me quittais pas. J’étais née ainsi et je pense que je ne changerai jamais, néanmoins à Tree Hill, j’essayais de faire des efforts… Enfin avec certaines personnes… pas beaucoup de personnes à vrai dire mais c’était déjà mieux que rien. Ils devraient être heureux que je ne me comporte pas comme lorsque j’étais reine de NYC. A cette époque, absolument tout le monde était à mes pieds, mais ici ce n’était pas la même chose, j’avais dû m’intégrer mais heureusement j’avais déjà réussi à bâtir un petit empire disons.

- Si ça tiens toujours, je veux bien de votre aide…


Ce soir, j’allais baisser les armes, et tenter d’être le plus agréable possible, c’était bien le moins que je puisse faire en retour. Mlle Gilmore acquiesça et nous nous dirigeâmes vers sa voiture. Je m’assis côté passager et jetais un œil dans le rétroviseur Je faisais peur à voir… Je replaçais quelques une de mes mèches rebelles puis mis ma ceinture.

- Comment cela se fait-il que vous soyez dehors à cette heure-ci? C’est vrai que vous êtes avec Nathan Scott? Je voulais vous dire que je vous trouvais super belle et profitez-en parce que je ne le dis pas à tout le monde, vous avez un secret pour garder votre beauté des années lycée?


Oui j’avais l’habitude d’être assez directe et assez bavarde, moi tout craché quoi. Je n'avais pas été traumatisée par l'attitude de Finn en fait. Les garçons trop entreprenants couraient les rues à NYC après tout.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashley Gilmore
Enseignant(e)

Enseignant(e)
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 24/06/2010
Age : 24
Localisation : QUEBEC:)
 Beauty point a view!

What avout my life ?
Relationship:
Point de Popularité:
0/300  (0/300)

MessageSujet: Re: Non je ne suis pas perdue, j'admiire juste le paysage...   Lun 28 Juin - 6:13

Ashley avait le drôle d’impression de vivre une des anciennes situations avec sa frangine aîné. C’était fou comment le temps pouvait passer vite. Pourtant ses dernières années n’avaient pas semblées fofolles. Dû moins pas assez pour croire qu’elle passerait aussi rapidement qu’elle furent prononcées! L’enseignante en herbe adorait son métier! Elle aimait beaucoup être en contacte avec les jeunes et leur faire face! Elle appréciait de plus leur être confronter et se remémorer la belle époque! Elle était jeune et connaissait les failles du métier, pour elle-même les avoirs expérimentées! Il était difficile de lui en passer, elle cernait de plus les gens avec assiduité et intérêt! Mais ce n’était pas parce qu’elle ne s’acharnait pas sur votre cas, qu’on pouvait lui en des bonnes. Ashley n’était pas dupe et encore moins bonasse! Au contraire, elle était têtue et borné. Sa réplique était : aux âmes bien nées, la valeur n'attend pas le nombre des années. Alors, elle se concentrait sur ses bons élèves et faisait son travail! Elle savait que les autres aurait ce qu’il méritait et parfois, rendue où ils en étaient, c’était le mieux que ce qu’elle pouvait faire! Ils devaient apprendre de leurs erreurs! Sinon, il lui arrivait souvent de faire de son mieux pour relancer certaines personnes qui semblaient mériter de son temps, mais sinon, elle ne pouvait rien de plus ou de moins pour ceux qui ne voulait rien savoir ! Ashley avait beau adorée son travail, vouloir se donner cœur et âme, la danse se dansait à deux!

Sinon, la vie à Tree Hill lui était fort avantageuse! Elle resplendissait de beauté parmi les autres et n’était pas moins appréciée! Elle avait de la facilité à s’intégrer et elle n’avait besoins de personne après tout. Elle réussissait tout ce qu’elle entreprenait et avec succès! Il fallait croire, qu’on attirait ce que l’on dégageait et que l’on n’obtenait pas mieux de ce que l’on croyait mériter. Elle connaissait certaines personnes, qui auraient peut-être besoins de leçon! Après tout, elle n’était qu’une enseignante, cela était presqu’autant barbant et diffamatoire pour nous donner la morale, qu’un parent! Il était le rôle d’une grande sœur ou d’une amie de faire ce genre de truc. Quelqu’un de pas trop éloigné de notre façon d’être, par l’âge ou quoique ce soit pour nous comprendre! Une personne qui serait le modèle à suivre, celui qui nous guide et qui veule bien nous protéger. Mais miss ne pouvait rien pour ses élèves. Elle aimait beaucoup les jeunes, mais il était contre son poste de s’entreposer à ce genre d’incident. Tout ce qu’elle pouvait faire, c’était les mettre dans la bonne voix. Même si elle savait que ces étudiantes dissimulaient la plus part de leurs erreurs cacher tout au fond d’elle, dans une boîte fermée à clef, elle leur souhaitait seulement qu’elle garde bien en tête d’avoir la clef à leur problème et de ne pas répéter les mêmes catastrophes.

Suite aux paroles que la petite lui disait, Ashley riait de bon cœur, elle prit le volant, s’attacha et prit soin de se reculer avec sureté. La jeune femme conduisait de manière douce et propre. Tout en portant une bonne oreille à son interlocutrice, cela lui faisait plaisir de lui rendre service. Mais il fallait tout de même que la petite comprenne une chose…

Tout en la regardant, elle la remercia avec se sourire angélique et elle replaça quelques mèches à son tour de sa coiffure en attendant aux lumières…

"Première je suis allée faire les courses comme tu peux voir, sinon merci, je te retourne le compliment." Dit-elle en regardant dans le rétroviseur.

Elle tourna à sa droite afin de reprendre son chemin. Elle lui adressa finalement la parole, afin de répondre aux questions indiscrètes de la demoiselle, de sorte de lui faire comprendre que c’était un peu trop déplacé. Elle ne voulait pas se montrer platonique, mais il était de son devoir de respecter les règles. Elle ne lui ferait pas la morale mais elle devrait comprendre le jeu. Même si , cela l’enchantait de pouvoir acquiescer.

"Alors comme ça c’est vrai que tes parents ne savent pas où tu te trouves", lui fit-elle en lui faisant un clin d’œil. Puis elle se racla la gorge et lui demanda :

"Tu devrais peut-être m’indiquer où je te ramène, si tu veux rentrer chez toi … "

Elle aurait bien aimé prendre un café avec la demoiselle, mais elle avait passé l’âge, mais elle serait toujours là pour aider ses élèves, aux limites du respectable et de ses valeurs.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daphne Kraft
Cheerleader

Cheerleader
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 25/06/2010
Age : 23

What avout my life ?
Relationship:
Point de Popularité:
0/300  (0/300)

MessageSujet: Re: Non je ne suis pas perdue, j'admiire juste le paysage...   Mer 30 Juin - 15:55

Il était vrai que l'on me reprochait souvent d'être parfois, voire souvent trop indiscrète mais c'était ma façon d'être, j'étais curieuse et je ne pouvais ps garder mes interrogations pour moi-même point. Je n'étais pas du genre à être la petite fille timide qui reste toute seule dans son coin. Bien au contraire, j'appréciais la compagnie des gens et détestais être seule. En fait, j'avais l'impression que mon frère commençait à avoir une influence sur moi, si ce n'était pas qu'il m'avait toujours influencée... On finit toujours par ressembler aux personnes qui nous entourent d'une manière ou d'une autre. A vrai dire, même si je ne lui dirai jamais aussi clairement, j'appréciais beaucoup Ryce. Certes entre frères et sœurs, bien sûr il y avait beaucoup de querelles et chamailleries voire même des combats mais en dehors de ça, on s'entendait vraiment bien et puis il n'avait qu'un an de plus que moi donc on se comprenait parfaitement sur tous les points sauf sur Kacey Scott, la fille avec qui il sortait depuis déjà trop de temps selon moi. C'est sûrement la chose sur laquelle on s'entendait le moins, cette fille... Mademoiselle Gilmore se mit tout d'abord à rire après mon flot de parole, ce qui me fit sourire, elle devait vraiment me prendre pour une tarée. La jeune femme me répondit qu'elle était allée faire les courses et elle me retourna le compliment que j'avais fait sur sa beauté.

La femme me fit comprendre que mes questions étaient assez déplacées sachant qu'en plus j'étais lycéenne et elle professeur. Je savais bien cela mais bon, qui ne tente rien n'a rien! En y réfflechissant, cette situation était vraiment étrange, j'étais dans la voiture d'une de mes profs, pieds nus, et parlant de tout et de rien. Mlle Gilmore me demanda alors si mes parents savaient où je me trouvais avec un clin d'oeil complice.

- Non effectivement, et je crois bien qu'ils ne le sauront jamais mieux vaut pas qu'ils ne le sachent d'ailleurs si possible,
répondis-je.

Par là, c'était une manière de demander à mon professeur si elle pouvait en quelque sorte "me couvrir" et ne rien dire à mes parents. S'ils apprenaient ce qu'il s'était passé, ils s'inquièteraient énormément et là j'étais sûre de ne plus pouvoir sortir de la maison et ça serait des journées de disputes sans arrêt. Miss Gilmore me suggéra que je devrais peut-être lui donner mon adresse si je voulais qu'elle me ramène. Je lui donnais l'adresse, moi-même je n'aurai su la conduire jusque destination à partir de ce coin de la ville que je ne connaissais pas beaucoup. Rien qu'en repensant à ma soirée, j'en avais des frissons... Finn allait me le payer ça s'était sûr, comment? Je ne savais pas encore mais en coups tordus je m'y connaissais bien. Tout compte fait, moi qui pensait que j'allais passer une soirée différente et sympa, elle avait juste été différente des autres et puis j'allais rentrer de bonne heure.

- Merci pour ce que vous faites, je sais que je n'ai pas toujours été une élève facile et loin d'être une talentueuse élève pourtant. ajoutais-je avec un sourire

Après tout, si j'étais assidue à chacun ou presque tous mes cours, c'était pour rester dans l'équipe des cheerleaders et puis si je voulais être capitaine un de ces jours il fallait que j'ai une attitude irréprochable. En ce qui concernait mes résultats, c'était autre chose, ils n'étaient pas excellents mais restaient correctes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashley Gilmore
Enseignant(e)

Enseignant(e)
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 24/06/2010
Age : 24
Localisation : QUEBEC:)
 Beauty point a view!

What avout my life ?
Relationship:
Point de Popularité:
0/300  (0/300)

MessageSujet: Re: Non je ne suis pas perdue, j'admiire juste le paysage...   Mer 30 Juin - 21:15

Ashley, malgré tout, aimait bien cette étudiante! Elle avait du caractère c’était sur! Mais elle avait aussi un but et c’était d’être une Cheerleader, la jeune femme connaissait bien cet univers! Pour y avoir été et l’avoir tant désirée. Elle avait réussit mais avec brio. Il faut croire que les jeunes ne changeaient pas tant que ça et que la vie continuait dans le même rythme. C’était ça le lycée mais c’était une des plus belles périodes d’une vie. C’était là où on se créait notre identité et notre réputation. C’était pour cela qu’il fallait faire attention et aussi penser à l’avenir. Il faut croire que Daphne avait encore plusieurs choses à apprendre. Mais elle apprendrait bien de ses erreurs. Mais il fallait dire que la puce était jolie et brillante. Il était dommage qu’elle ne mette pas autant d’effort pour l’école et ses notes que pour ses loisirs et sa réputation. Tout cela était importante, Ashley ne le niait pas, mais maintenant elle était adulte et avait plus de l’expérience. Mais seulement un peu plus, elle était encore jeune et naïve.

Il était vrai que la situation était étrange, mais celle-ci ne déplaisait pas à miss. Après tout elle apprenait à connaître ses élèves et de sorte à ce que cela lui soit redevable. Elle n’attendait rien en retour, sauf qu’elle aurait peut-être plus de respect venant de son interlocutrice. En prime, Ashley se doutait bien de ce qui c’était passer et de toute façon, les bruits courraient assez facilement pour qu’elle en vienne au courant naturellement dans les prochains jours. Elle ne s’inquiétait guère pour cette élève et savait qu’elle avait une idée en tête. Ashley savait bien cerner les gens et sans relâche. C’était naturel chez elle et sans accent. Cela ne paraissait pas, mais elle avait un réel talent de manipulation et d’intérêt.

Lorsqu’elles furent arrivées, elle le regardant en lui souriant. Ashley arrêta le moteur et avança au ralentir, faisant attention de ne pas faire de bruit. Les parents de la petite ne semblait pas encore arrivés. Elle haussa les sourcils et la regarda subtilement à fin qu’elle comprenne qu’elle ne dirait rien. Elle ajouta simplement, d’un ton amical et sensé…

"Ce n’est pas à moi de le faire, si tu es assez mature pour sortir pour ce genre de chose, tu le sauras un pour en parler à tes parents, faut de t’arriver des trucs de la sorte."

Elle se racla la gorge et scruta sa prochaine réaction, elle savait que c’était barbant, mais elle savait ce qu’elle disait. Miss Gilmore était encore jeune et se rappelait très bien de cette époque. En prime, elle était encore neutre et n’avait pas la fatalité de manquer de sang-froid ou de porter autant de compréhension que les autres parents ou adulte ayant des enfants. Elle n’en avait pas encore….

Elle lui sourit cette fois tendrement…

"Merci à toi, à la prochaine, fais bien attention."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Non je ne suis pas perdue, j'admiire juste le paysage...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Non je ne suis pas perdue, j'admiire juste le paysage...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je ne suis pas fous, je veux juste comprendre et apprendre.
» J'suis pas malade, j'ai juste une petite leucémie !
» « Je ne suis pas fou, j'ai juste une morale qui est différente, c'est tout »
» Juste quelques minutes... Je ne sais pas vraiment pourquoi je suis là, mais... Accepte-les juste.
» Noob, je suis un noooob!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Tree Hill: Next Generation :: Tree Hill :: Le centre-ville :: Les rues/Ruelles-
Sauter vers: